Jean LAGRANGE - Statistique Canada

Fiche idendite stage jean lagrange

Peux-tu décrire ta mission de stage et son déroulement ?

"J’ai effectué mon stage de M1 au sein de la section méthodologie de la division coopération Internationale de Statistique Canada, à Ottawa au Canada. Statistique Canada, est l'agence du gouvernement fédéral canadien qui a pour mandat de faire la collecte et la compilation de statistiques sur le Canada et les Canadiens. Toute statistique nationale et fédérale est dirigé par Statistique Canada.

Avant même de chercher un stage, je voulais faire mon stage à l’étranger. Je trouve que le stage de M1 est le meilleur moment des deux années du Master pour le faire à l’étranger, puisqu’il n’y pas de contrainte vis-à-vis de l’emploi l’année suivante. Contrairement au M2, ou l’idée est de trouver un stage qui puisse se transformer en CDI (idéalement).

Durant ce stage, j’ai été chargé de réaliser une analyse comparative des résultats d’une même enquête administrée de deux façons différentes (papier et électronique). Cette volonté d’insérer une nouvelle méthode d’administration fait suite à une baisse importante du taux de réponse pour certaines catégories de la population concerné. L’espoir de la mise en place de cette nouvelle méthode était de remonter ces taux de réponses faible, et donc accentuer la qualité globale de l’enquête, tout en diminuant les coûts (d’envoi et de traitement des questionnaires).

Ainsi, l’objectif était de mettre en évidence les différences (ou non) de ces deux enquêtes. L’enjeu n’était pas d’étudier les résultats de l’enquête à proprement dit, mais bien de comparer parallèlement les résultats pour plusieurs questions (choisies/imposées au préalable) et mettre en évidence si la méthode d’administration avait une influence dans ces résultats. Mon travail pendant ce stage s’est divisé en deux grandes parties.

  • La première fut la mise en forme des données. Il a fallu combiner les résultats de l’enquête papier et de l’enquête électronique. Ce fut particulièrement long puisque les données étaient très mal codées, et comme l’enquête s’est déroulée au Canada, il a fallu traiter le fait que les questions/reponses étaient soit en Français, soit en Anglais.
  • La deuxième partie de mon travail a été d’analyser dans un premier temps les taux de réponses par catégories (sexe, age, et rang), puis d’afficher graphiquement les réponses pour chaque question retenues (100 env.)

Mes principaux outils ont été, évidement, l’utilisation de SAS dans un premier temps pour le recodage des données et la fusion des bases de données. Puis Rstudio dans un second temps pour l’affichage graphique.  Sous ses deux logiciels, j’ai mis en place une fonction (macro fonction) afin de générer facilement les graphiques souhaités dans le format souhaité. L’idée était de faire appel à la fonction en mettant uniquement le nom de la variable que l’on souhaite étudier. Le graphique correspondant s'affiche alors et s'enregistre. Ainsi, dans le cas où il était nécéssaire de retoucher les données, il était très simple de refaire les graphiques. De même, ma maitre de stage ne travaillant qu’avec SAS, avoir une fonction simple sous R et quelques notions lui a permis d’avoir de nouveaux résultats sans à avoir à toucher au codes de la fonction (sous Rstudio, avec le package ggplot2)

Enfin j’ai beaucoup utilisé Excel pour les tests statistiques des taux de réponses, (test de différence de proportions) et de la qualité des données en fonction des modes."

Ce stage était-il en relation avec le master ?

"Dans l’ensemble, la partie informatique a été particulièrement vitale pour le bon déroulement du stage. De bonnes connaissances de SAS m’ont permis de débuter rapidement, et de Rstudio (et surtout du package ggplot2) pour réaliser les graphiques souhaités. D’autant plus que ma maitre de stage était pointeuse sur les sorties graphiques. Aucuns détails ne furent laissés au hasard.

Ainsi les cours informatique du M1 (surtout R) m’ont été indéniablement nécessaires pour ce stage. En revanche, la partie théorique des sondages et de la méthodologie d’analyse des effets de modes n’étaient pas présentes dans les cours du M1. La première semaine de mon stage a été essentiellement de la lecture de livres et d’articles, sur ces sujets-là."

Qu'as tu appris de nouveau ?

"Beaucoup de notions vues en cours sont devenues concrètes. J’ai beaucoup appris évidement d’un point de vue méthodologique sur l’analyse des effets de modes, mais aussi sur l’application des méthodes d'échantillonnages (avant d’entreprendre l’analyse il a fallu que je comprenne comment avait été faite l’enquête). J’ai aussi énormément appris sous SAS et R.

Ce stage a été fait principalement en équipe. Ma maitre de stage été très disponible et répondait à toute mes questions. De plus, Ottawa étant dans la partie anglaise du Canada, tout se faisait en Anglais. Bien que tout le monde parle Français, ce fut une opportunité de pratiquer mon anglais."

Quel est ton ressenti global sur ce stage ?

"L’expérience fut géniale. J’ai vraiment beaucoup appris. J'ai trouvé le sujet passionnant. Les gens étaient vraiment accueillants, et la vie canadienne est vraiment agréable (surtout à cette période de l’année)."

Recommanderais-tu cette entreprise pour un stage à un M1/M2 ?

"Plus pour un stage de M1, du fait que c’est à l’étranger. Mais un stage de M2 est tout à fait envisageable.  Avoir une expérience étrangère est toujours un plus, d’autant plus que Statistique Canada est reconnue dans le monde de la statistique."

Qu'envisages-tu pour ton stage de M2 ?

"Je ne sais pas encore. Je réfléchie toujours pour un stage à l’étrangers. Sinon se sera sur Paris, probablement dans une entreprise publique, et dans le domaine des transports."

 

Si vous souhaitez plus de précisions sur le stage de Jean, n'hésitez pas à commenter cette page ou à nous envoyer un mail.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !