Manon Remaud - ARS Bretagne

Fiche identite manon remaud ars bretagne

 

Peux-tu décrire ta mission de stage et son déroulement ?

"J’ai réalisé mon stage à l’Agence Régionale de Santé de Bretagne au sein du pôle « Observations et Statistiques » à Rennes. Mon rôle était, dans un premier temps, de mettre en place un questionnaire afin de faire un bilan de l’utilisation et de la satisfaction interne concernant une publication centrale du pôle : l’Atlas du Projet Régional de Santé ou Atlas du PRS.

A l’issue de l’analyse des résultats, j’ai dû réfléchir à un nouveau projet concernant cet atlas, rédiger une note de présentation et d’organisation de ce projet et un planning de réalisation afin de le présenter à la direction. Ce nouveau projet consistait en la création d’un nouvel atlas destiné au public externe de l’ARS et à la mise à jour de l’atlas du PRS, dont le public serait dorénavant limité aux agents internes de l’ARS.

A la suite de l’accord de la direction, j’ai été amené à programmer de nombreuses réunions avec les différents collaborateurs de ce projet (coordonnateurs thématiques, directeurs de schéma, chargés de mission, etc.) afin d’échanger sur les possibilités de cartes à réaliser. J’ai, bien évidemment, été amené à la production de ce nouveau projet. Etant donné le volume de travail induit par ce projet, j’ai travaillé en étroite collaboration avec un agent que j’ai préalablement formé puis managé tout au long de la phase de production.

Enfin, j’ai dû assurer la communication autour de ce nouveau projet en organisant des réunions internes et en préparant des supports pour le pôle « Communication » qui prend en charge la diffusion externe.

En parallèle de ce projet, j’ai également exploré les potentialités d’un portail national de cartographies – AtlaSanté – et en fait la synthèse. Le but étant d’envisager la mise en place d’un atlas interactif plutôt qu’un atlas sous format papier."

Ce stage était-il en relation avec le master ?

"Mon stage était en relation avec le master puisqu’il nécessitait une culture statistique et la maîtrise de techniques statistiques. Néanmoins, il était avant tout un complément à la formation puisque j’ai travaillé sur la représentation cartographique d’éléments statistiques. Cette dimension cartographique est très peu abordée en 1ère année de master. De plus, la gestion de projet est une dimension propre au monde de l’entreprise, qu’on ne peut pas apprendre à la fac."

Qu'as tu appris de nouveau ?

"J’ai travaillé plus en profondeur sur la méthode du lissage géographique, méthode que je maîtrisais sommairement avant mon stage. Cependant, ce qui a été au cœur de mon stage et que je ne maîtrisais pas avant est la gestion de projet. Cela passe par la réflexion du projet en lui-même mais aussi de sa présentation aux décideurs et collaborateurs par l’intermédiaire de notes rédigées et d’interventions lors de diverses réunions. La gestion de projet nécessite également la mise en place d’un planning complet (de la réflexion du projet à la date de fin de production de celui-ci) mais aussi par la formation et le management d’un agent, afin de respecter les termes de ce calendrier."

Quel est ton ressenti global sur ce stage ?

"Ce stage était extrêmement enrichissant par son côté atypique et peu scolaire. J’ai pu découvrir concrètement le quotidien d’un professionnel de la statistique, qui ne se cantonne pas à la simple production statistique pure. J’ai pu avoir un aperçu de la multitude des tâches qui sont confiées à des diplômés d’un master tel que le nôtre. J’ai également pu profiter de la confiance de mes encadrants et collègues, ce qui m’a permis d’accéder à certaines responsabilités très formatrices. A l’issue de ce stage, je me sens davantage prête à entrer sur le marché du travail."

Recommanderais-tu cette entreprise pour un stage à un M1/M2 ?

"Je recommande totalement cette entreprise aux étudiants autonomes, dynamiques et forces de propositions. En effet, la période avril-juillet est une période très dense en charge de travail à l’ARS. C’est pourquoi, il est nécessaire de montrer sa motivation et son intérêt pour sa mission afin de donner envie au tuteur professionnel de s’investir pleinement avec le stagiaire dans ce projet. De plus, beaucoup de projets nécessitent une interaction avec un grand nombre de collaborateurs. C’est pourquoi, il est essentiel d’avoir un bon sens de la communication (mail, téléphone, réunion, etc.)."

Qu'envisages-tu pour ton stage de M2 ?

"Idéalement, pour mon stage de M2 j’aimerais pouvoir trouver une mission au sein d’une société de conseil en statistique à Paris. Ce qui m’intéresse spécialement, c’est la possibilité de travailler dans la statistique tout en abordant de multiples secteurs d’activité (marketing, banque, santé, etc.). Le caractère peu routinier des postes offerts par ces entreprises me motive particulièrement. "

 

Si vous souhaitez plus de précisions sur le stage de Manon, n'hésitez pas à commenter cette page ou à nous envoyer un mail.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×